Dermatite Atopique [3piq]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dermatite Atopique [3piq]

Message  Jojo le Mer 26 Mar - 11:09

Reprise du message de 3piq:

Atopique depuis bébé (6 mois environ), à 32 ans il est enfin temps de ne plus avancer seule dans mon coin mais d'en parler et de partager avec d'autres. Ouf !!!

Enfant, DA modérée mais toujours présente, pas une année de répit. Allergies classiques : acariens et animaux et vers 8 ans les pollens. Traitement dermatologique classique : dermocorticoïdes et crèmes hydratantes, efficacité moyenne, aucune explication autre que c'est génétique.

Adulte, mononucléose à 18 ans, et allergie au poisson qui à débuter un peu avant. Suite à la mononucléose, mon eczéma devient franchement plus aigu, jamais j'avais fait de telle poussées petites. Aigu, et de plus en plus fréquent, jusqu'à devenir permanent, d'abord beaucoup sur le visage, puis sur tout le corps de façon variable : gros placards rouges, secs, cassant, suintant, croûteux, plus de régulation de la température, un cocktail douleur-prurit permanent, perte du sommeil, état dépressif qui s'installe durablement même si extérieurement je donne le change, obligée de m'arrêter de travailler une fois 6 mois, une fois 1 an ½ ; seul les pieds sont restés quasiment indemnes.
En ce qui concerne les traitements à l'âge adulte, au début j'ai continué les traitements dermatologiques classiques qui se sont avérés encore plus inefficaces qu'auparavant. Vers 23 ans, je commence enfin à me prendre en charge, je rejette la dermatologie et les traitements classiques, et vais vers tout le reste. Psychologue, homéopathie, magnétiseurs (dont un m'a soulagé 6 mois environ), différents soins énergétiques, constellation familiale, relation d'aide, naturopathe, lecture d'un certain nombre de livres de développement personnel, cure thermale (qui m'a soulagé à 80 % presque un an). Si la plupart de ces soins n'ont pas eu d'effet important sur ma peau, chacun m'a permis d'avancer sur moi-même : connaissance de mes difficultés/blocages, connaissance et gestion des émotions, reprogrammation et construction d'une vie qui me correspond vraiment (cela est encore en cours, bien sûr, rapide à écrire mais nettement plus long à créer). En 2010 (29 ans), j'avais atténué mon eczéma d'environ 70 %, et ce toujours sans corticoïde, mais une nouvelle crise, me mets à bout, je me résilie, et appelle une dermatologue, disponible le jour même, un peu de chance fait du bien. Je ne sais trop comment, mais au lieu de choisir entre médecine conventionnelle et parallèle je les associe . Un grand pas pour moi ! Me voilà réconciliée avec les dermato (tout du moins avec une), je me sens à l'aise, et n'ai pas peur de montrer mes lésions. Le traitement : protopic et émolient, suivi régulier au début, conseil d'une généraliste homéopathe. L'ensemble m'a nettement amélioré avec persistance de certaines zones rebelles (doigts et visages), et d'une tendance généralisée au grattage et à la peau sèche avec des lésions de grattages mais plus de gros placard (je croise les doigts et touche du bois,: ) ).

2011, 2012, je me pensais déjà être sortie d'affaire, ou presque, je me reconstruisais et reconstruisais ma vie doucement essayant de laisser tout ça derrière moi, mais ma DA en avait décidé autrement, pas question de s’arrêter là. Les zones rebelles le devenaient de plus en plus, la grattouille généralisée se faisait plus présente, et bugs lors de chaque départ en week-end ou en vacance : augmentation de la DA, rhinite importante, gastro corsée, surinfection de la sphère ORL, je mettais quelques semaines ou quelques mois à m'en remettre !!! Il a bien fallu me rendre à l'évidence, ma santé étais loin d'être stabilisée, il me fallait continuer.
Début 2013, je commence enfin à chercher d'autres grattouilleux et tombe sur ce forum (au passage le titre et le logo sont vraiment bien trouvés), ce qui m'amène au site de l'AFPADA. Là, pour la première fois de me vie, on m'explique la DA, et je m'y reconnais vraiment, tant sur la complexité des symptômes que sur la complexité de la prise en charge. Ça m'a vraiment chamboulée. J'étais à la fois vraiment heureuse, car je sentais que ça allait m'aider à avancer, et à la fois désemparée, car j'ai pris conscience de beaucoup d'accumulations erronées, du profond manque d'explication de la part des médecins et de mon manque de question à tout ces médecins, j'étais restée bloquée sur mes réactions d'enfant, il ne me venait même pas à l'idée de poser des questions aux nouveaux médecins que je rencontrais, ni de chercher des explications par moi-même !!! Il m'a fallu un peu de temps pour digérer tout ça. En parallèle j'ai enfin pris le temps de faire des tests allergiques, qui m'avaient été conseillés depuis quelques temps par ma dermatologue et ma généraliste, vu la persistance de ma DA. Résultat, une petite nouvelle à mon actif : l'allergie au parfum (citral et linalol). Je pense que j'ai été sensibilisée par l'utilisation d'huile essentielles, certes limitée mais progressivement répétée sur une période d'environ deux ans (je prendrai sûrement le temps de partager mon expérience à ce sujet une prochaine fois). Non seulement j'étais pas stabilisée, mais mon tableau s’alourdissait, le moral en a encore pris un coup. Il m'a fallu quelques mois pour gérer cette nouvelle allergie dans ma vie privée, mais c'était chose faite. Coté positif, lors de ma consultation allergo, ils m'ont prescrit un traitement de fond pour ma rhinite allergique, xyxall une fois par jour, gouttes dans les yeux et pschitt dans le nez deux fois par jour, et ce toute l'année et pas seulement l'été pour essayer de diminuer ma réactivité globale aux niveaux des sinus. À ça, j'y ai associé mon traitement homéo, et bingo, mon premier été sans rhinite allergique !!! Pour info : j'ai eu deux jours où je n'avais plus de traitement homéo, je m'étais dis, deux jours c'est rien, et ben non, deux jours de rhinite. Sachant que l'année d'avant, le même traitement homéo (mais sans l'association du traitement de fond) n'avait pas été efficace. Et cet été même ma peau allait bien , l'éviction du parfum à du porter ces fruits. Mon moral commençait à remonter, mais pas question de remonter vraiment , ni de souffler trop longtemps ma peau avait encore son mot à dire.
Septembre 2013, le bug était 2 semaines avant les vacances cette fois-ci, histoire de varié un peu ; ) : apparition de dizaines de petites granules sur mes joues, qui se sont étendues à tout mon visage sauf le haut du front et le bout du nez, l'inflammation arrive au bout d'une semaine. Rien à voir avec ma DA habituelle, je vais vite voir ma dermato, on essaye différents traitements qui sont inefficaces, l'inflammation s'aggrave de plus en plus, on ne trouve aucun facteur extérieur déclenchant, du coup prise de sang, rien tout va bien, biopsie, rien de probant. On reste sur un traitement au plus proche, c'est-à dire celui de la rosacée, si tout va bien je vais arrêter le traitement d'ici un mois, ce qui fera 7 mois de traitement !!!. Mon visage à commencer à reblanchir depuis un mois et demi environ, pour l'instant il reste quelques zones rouges et quelques granules. Ça a bien sûr réactivé ma DA au niveau du reste de mon corps : peau sèche et grattage augmenté puis permanent, des dizaines de petites lésions sur le torse, le dos, les bras, les jambes, mais toujours pas de gros placard (mes doigts sont toujours croisés et touchent du bois). Je suis en deuxième semaine de cure thermale, ma peau se calme doucement et commence à redevenir douce ( doigts croisés ...). J'ai bien sûr durant toute cette période, en plus des traitement classiques réactiver le travail sur moi-même, cela m'a aidé déjà à accepté ce coup dur et à garder le sourire autant que possible, je suis aussi allée voir quels nœuds tout cela réveillait en moi, il y en a un qui est vraiment dénoué et guéri, : ), et un autre, encore bien noué, mais face auquel je me sent moins seule.
avatar
Jojo
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 151
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite Atopique [3piq]

Message  Jojo le Mer 26 Mar - 12:38

Comme promis je te livre quelques éléments de réflexion,

D'abord sur les causes de la dermatite atopique (DA) que sont les allergènes:
Je pense après lecture de ton témoignage qu'il reste dans ton environnement des allergènes majeurs.
Nous atopiques avons cette faculté à être sensibilisés à tous les allergènes de notre environnement. Il faut donc les éviter, tests allergologiques ou pas... (rappel: les tests allergologiques ne sont pas fiables, article sur les IgE: http://www.afpada.net/afpada/PileetFace.html).
Nous avons aussi une facilité à faire des eczémas de contact (l'EC se surajoute à la DA mais ce n'est pas une DA), ce qui explique que lors de la lecture des patch tests effectués par l'allergologue, on puisse lire beaucoup de positifs....ça ne veut pas forcément dire qu'ils sont responsables de notre DA.

Donc il faut mener une réflexion sur la présence d'allergènes majeurs dans ton environnement. Ces allergènes (inhalés + alimentaires) sont connus (moisissures / animaux...voir site afpada: Comprendre la DA)...
Perso. je pense immédiatement aux légumineuses qui sont des allergènes alimentaires majeurs chez l'adulte (bien qu'elles soient ignorées des spécialistes).
Est-ce que les légumineuses sont maintenues dans ton alimentation actuellement?

Puis, il faut réfléchir aux autres facteurs inflammatoires: fumée de cigarette par ex....?

Il serait intéressant également que tu fasses une antibiothérapie par voie générale.
Pourquoi ? Parmi les allergènes majeurs il y a les germes infectieux (staphylocoques dorée, streptocoques...), ce sont les toxines de ces germes qui sont des allergènes.
Ces germes colonisent les lésions d'eczéma, quand on reste des mois durant ou des années avec des symptômes de DA, des foyers se forment et survivent dans notre peau...ces foyers sont à l'origine "d'inflammations automatiques".
En parler avec ton dermatologue ou médecin généraliste.

Pour cette histoire de « petites granules », il est peut-être possible qu'elles soient la conséquence d'une immunodépression locale (à cause du corticoïde nasal).
L'espacement des « pchiits » pourrait avoir un effet bénéfique sur l'ensemble du visage.
Les bons ORL conseillent des gestes simples: lavage quotidien du nez avec un sérum physiologique et éventuellement de temps en temps, une inhalation de vapeur d'eau...


Voilà pour commencer,


Bien à toi,
avatar
Jojo
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 151
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite Atopique [3piq]

Message  3piq le Ven 28 Mar - 14:09

Bonjour,

Merci pour ton accueil et ta réflexion.

Pour les allergènes dans mon environnement, coté chez moi pas de tapis ni moquette, pas d'animaux, appartement aéré et ménage régulier, parfum éradiqués, pas de cigarette.
Ce qu'il reste c'est mon lit, j'avais pris un futon (le coté pratique et esthétique m'avait plus) mais du coup niveau acarien c'est pas l'idéal, je l'aère régulièrement, et surtout compte déménager et en changer. Je pourrais prendre une housse antiacarien plus un molleton coton en attendant. Sinon chez moi reste quelques plantes vertes(sans graminées, vu que j'y suis allergique), surtout sur le balcon et un peu dans la chambre, j'avoue pas envie de m'en séparer pour l'instant, j'adore la nature. J'espère que la gestion des autres facteurs suffira.
Sinon, un facteur important aussi, c'est chez mon ami, il est en colloc, et ils étaient plutôt du style bordel et ménage très aléatoire. Il a fait beaucoup d'effort de ce coté, et compte surtout déménagé également, je pense que ça va me faire vraiment du bien, à confirmer.
Dernier élément et non des moindre, mon travail. Je suis kiné, à l'hôpital, lavage répétitifs des mains (j'arrive à les maintenir tant bien que mal avec une hydratation régulière et du diprolène dès les premiers signes), usage de produits parfumés (dans les toilettes, par les patients), produits de nettoyages irritants (plutôt pour mes sinus),... Mon épisode récent de granules au visage, m'a suffisamment perturbée, pour que je me pose la question d'une reconversion de façon sérieuse. La décision est prise, mais la démarche prends du temps. Surtout pas si facile de trouver un métier qui combine à la fois respect des mes allergies et dont le sujet m'intéresse. Pour l'instant, quelques pistes mais rien de défini ( j'aime beaucoup créer, j'ai eu l'idée de me faire mes propres habits en coton (il va falloir que je le teste vraiment), et du coup pourquoi pas allez plus loin..., sinon j'aime beaucoup tout ce qui est communication non violente, pourquoi pas fouiller de ce coté aussi, à voir.
Du coup, quelques changements à venir d'ici les mois qui viennent, je pense que ça devrais m'aider à me stabiliser.

Sinon coté régime alimentaire, je fais le régime sans histamine depuis juin 2013 environ, du coup les légumineuse ne font plus partie de mon alimentation, je ne pense donc pas que mon problème au visage puisse être lié à un allergène alimentaire. Mais avant cette date, je mangeais beaucoup d'aliment à éviter, ce qui à du l'entretenir les années d'avant.

Enfin, pour le pschit dans le nez (rhinomaxil), je n'y avait pas penser, il m'a bien améliorer depuis que je le prends, j'ai les sinus beaucoup moins bouchés et je respire nettement mieux. Les granules disparaissent assez bien même si je continue le rhinomaxil, pour l'instant je vais le continuer, mes sinus été vraiment pas en bon état, et ils ont l'air de s'améliorer, mais si ça reviens je penserai à tester. Merci.

A+, Aline

3piq
Gratouilleux Débutant
Gratouilleux Débutant

Messages : 3
Date d'inscription : 25/03/2014
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite Atopique [3piq]

Message  Jojo le Sam 29 Mar - 12:53

Bonjour Aline,

Si la prévention vis à vis des allergènes majeurs est permanente + régime sans histamine c'est du tout bon...
Le déplacement des plantes de la chambre au balcon serait encore un petit plus...tout comme l'espacement des "pschiits".
+antibiothérapie.

Quelques questions:
Quel est ton traitement homéopathique associé à la DA?
Quel est ton traitement actuel pour les symptômes au visage ("rosacée")?
Et est-ce que tu arrives à "normaliser" ta peau de temps à autres ou persiste une inflammations chronique sur l'ensemble du corps?

Pour la reconversion professionnelle prends le temps nécessaire à la réflexion car le métier de kiné, hormis le lavage régulier des mains, ne pose pas réellement de problème particuliers pour un atopique eczémateux...pas d'allergènes majeurs en grande quantité dans l'environnement contrairement à ce que peut vivre un agriculteur, horticulteur....

Bonne après-midi,
avatar
Jojo
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 151
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite Atopique [3piq]

Message  AtoSage le Sam 29 Mar - 18:58

Bonsoir Aline,

Merci pour cette longue histoire, et profitez au maximum de cette fin de cure thermale : une bonne eau, y'a rien de mieux pour nous !
Euh...à condition de rester prudent avec environnement et gestes intempestifs...
Une idée me vient sur vos "poussées" + rhinites+ surinfection juste avant vos départs en vacances : le transport des plantes chez une personne qui en prendra soin, le nez dans les feuillages, les moisissures et toiles d'arachnées...??? Ou la nivaquine prise pour des pays lointains...???

Une question : vos papules traitées comme une rosacée : traitement local (Rozex) ? ou par voie générale ? Dans ce cas avec du Métronidazole ?
Si c'est ce médoc, ça explique le retour progressif d'une DA...

C'est tout pour ce soir, alors à plus Aline,

AtoSage

AtoSage
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 300
Date d'inscription : 12/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite Atopique [3piq]

Message  3piq le Ven 4 Avr - 17:20

Bonjour,

J'ai mis un peu de temps à répondre, désolé, ça parait pas mais en cure on est des fois très occupé, : )

Ma peau est 95% blanche. Mon visage n'est plus inflammatoire depuis un mois et demi environ mais je le sens encore très fragile et réactif, il rougit vite, pas question de faire du sport ou du hammam, je serai plus rouge qu'une tomate, et il y a quelques zones légères d'eczéma, sur le visage, et surtout sur le corps, ça reste léger, la cure à vraiment bien aider.

Pour les hypothèses par rapport aux vacances: pas de nivaquine avant voyage ni transport de plantes (elles sèchent un peu mais survivent, résistante, comme ma peau, : ) ), mais merci pour ce partage de neurones.

Mon traitement des papules aux visages, après plusieurs tests s'est arrêter sur : tolexine (antibio par voie générale 4 mois, fini mi février), traitement local : mycoster le matin ( 5 mois, fini mi mars) et rozex le soir (que je finirai d'ici 15 jours si tout va bien), hydratation à la tolériane ultra de la roche posay, c'est la seule que je supportais même au pire de l'inflammation. Pas de traitement au métronidazole me semble-t-il, il faudrait que je vérifie ce qu'il ont testés avant. D'ailleurs, qu'est-ce-que le métronidazole ?

Mon traitement homéo est pour mes allergies au pollens : pollens de graminées 9CH, poumon histamine 9CH, préparation avec allium sepia 5CH /arsenicum album 5CH/graphites 5CH. Hors saison des pollens : pollens de graminée 5 granules un fois par semaine, poumon histamine 5granules tous les jours, la préparation 3 granules tous les jours ; en saison de pollens : pollens graminée 5granules tous les jours, poumon histamine idem, préparation idem sauf si symtômes peut être pris plusieurs fois par jour.

Pour les antibiotiques, je crois que j'ai eu ma dose, 2 semaines de pyostasine à fortes dose et 4 bons mois de tolexine, 2 par jour au début puis un, perso ça va me suffire pour quelques temps, je suis contente de souffler un peu, mais je retient l'info.

Pour la reconversion, j'y ai bien sûr longuement réfléchi avant, certes mon allergie au parfum est une allergie contact, c'est une complication de la DA et pas la DA elle même, mais c'est bel et bien là. Utiliser des produits sans parfums dans l'ensemble de ma vie privée pour moi et mon compagnon puis le reste de la journée c'est à dire plus de la moitié, passer mon temps à toucher, mobiliser, masser des personnes qui elles utilisent les produits qu'elles veulent, voir se parfument ne te semble pas choquant !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Observe, au moins 95% des produits pour le corps savons, crèmes, huiles, .... sont parfumés !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et ce ne sont que les produits pour le corps, il y a les lessives, les adoucissants, ....
Certes, il y a des métiers pires, mais dans mon cas il est justifié et logique de me reconvertir si je veux me donner toutes les chances, et non pas seulement la moitié.

Je finis ma cure, demain, ça m'a vraiment fait du bien, contente de rentrer, mais contente de l'avoir fait. Je prendrai d'ailleurs le temps de partager à ce sujet.

À +
Bonne journée
Aline



3piq
Gratouilleux Débutant
Gratouilleux Débutant

Messages : 3
Date d'inscription : 25/03/2014
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite Atopique [3piq]

Message  Jojo le Sam 5 Avr - 16:36

Bonjour Aline,

Heureux de voir que ta cure a été une réussite et n'hésite pas à partager ce retour d'expérience...

Pour le visage, il doit y avoir une imbrication de plusieurs facteurs aggravants: Mycoster est bien connu pour créer un eczéma de contact et une irritation tout comme l'hydratation (irritation et favorise la prolifération de tous les germes infectieux) et s'ajoute à cela l'immunosuppression locale (rozex et pschiits)...
L'expérience montre que plus on fait simple sur le visage et mieux on s'en sort.
A essayer après l'arrêt du rosex et de l'hydratation, un masque avant d'aller dormir par ex avec la crème Aloplastine qui est une pâte à l'eau toute simple (glycérol, zinc et talc)...et fait des miracles sur les petites rougeurs en accélérant l'assèchement de guérison et la "normalisation" de la peau.

Le métronidazole est un antibiotique qui a un effet immunosuppresseur (quand il est pris par voie générale) et peut donc être la cause d'un retour progressif d'une DA .
Chez l'atopique, immunosuppression= ++++Th2 et favorise la réaction allergique...

Je te souhaite un très bon week-end,


Bien atopiquement.

avatar
Jojo
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 151
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite Atopique [3piq]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum