DA et grossesse

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DA et grossesse

Message  stéphanie le Mer 16 Déc - 10:01

Bonjour,
Merci pour votre forum si riche et détaillé, et pour la bienveillance avec laquelle vous accueillez questions et angoisses des gratouilleux.
J'ai bien lu tous les sujets et espère ne pas poser de questions auxquelles vous avez déjà répondu.

Enceinte de mon troisième enfant, je vis un développement délirant de ma dermatite atopique, qui en temps normal, est sous contrôle ( émollient préventif et petit pois de diprosone une fois tous les 36 du mois ). Là, j'ai perdu tout contrôle. J'ai lu dans une discussion que l'organisme passait automatiquement en "mode" Th2 lors d'une grossesse. Pour l'instant, je suis religieusement les protocoles de l'afpada. J'ai arrêté tout crémage, mis en place les évictions alimentaires (découvertes à cette occasion), vêtements coton, rinçage lessive +++.

Je pense, d'après vos descriptions, que j'ai une DS sur le visage, les cheveux, la nuque. L'arrêt du crémage (auparavant couches épaisses de Cold Cream Avène sur le visage et atoderm sur le corps) est un cap difficile à passer : ma peau s'est rétractée et plisse tellement elle est tirée. Cela forme un masque rigide, et chaque sourire ou mouvement est un supplice. Est-ce normal d'en passer par là ? Les tamponnages de Mt Roucous brûlent mais je continue. Septivon et Cu Zn d'Uriage ( je n'ai pas encore acheté Sébiprox ou DS Uriage ) Mon corticoïde habituel est la Diprosone, mais j'ai vu les alertes au chlorocrésol... Je continue quand même ? Sinon j'ai un tube de Tridesonit qui traîne.

Ce que j'ai du mal à déterminer, c'est à quel moment on peut passer en mode intermédiaire (crèmes CU ZN etc... ) Qu'est ce qui est lésion ? ( tout apparemment ! ) Dur dur d'abandonner un fonctionnement conditionné de trente ans. j'ai l'impression que le crémage procurait tout de même un confort.
La pâte à l'eau ABC Derm, le Séro Zinc arrivent aujourd'hui, j'espère que ça va aider ?
J'ai peur de la surinfection, notamment au niveau des mamelons où il se produit un cycle suintement / pelage assez atroce.
Enceinte, j'imagine que l'antibiothérapie aux macrolides n'est pas possible...

Voilà la livraison brute de mes premiers questionnements, j'ai bien conscience que la DA est complexe et subtile,et que je ne suis pas au bout de mes peines, mais j'ai besoin d'un peu d'aide pour avancer, et la détresse est importante, je ne dors plus depuis des semaines et suis en train de jouer ma santé mentale ...

Merci merci d'avance !!

Stéphanie

stéphanie
Gratouilleux Débutant
Gratouilleux Débutant

Messages : 2
Date d'inscription : 16/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: DA et grossesse

Message  Jojo le Ven 18 Déc - 0:50

Bonsoir Stéphanie,

Je lis vos difficultés alors je vous réponds rapidement ce soir en vous livrant mes premières réflexions...vous avez fait déjà le plus dur en prenant le chemin de la compréhension...

Oui, durant le grossesse, la DA à tendance à s'aggraver due à une « stimulation Th2 ».
Cette stimulation favorise également la surinfection des lésions (et pour être précis, oui ! une sécheresse cutanée est une lésion de DA).
Une antibiothérapie n'étant pas possible, vous avez fait le bon choix en choisissant un antiseptique doux comme septivon et il vaut mieux s'en tenir à ce dernier seul  avant de basculer sur un syndet cuivre zinc.
Aussi, il est intéressant selon le ressenti au niveau des lésions et au niveau des zones surinfectées  (qui  révèle parfois assez facilement l'odeur particulière du staphylocoque dorée), d'ajouter des bains de permanganate de potassium, il se présente sous forme de sachet  (en pharmacie).
On l'ajoute au bain et pour une action efficace, l'eau doit être rose foncée (presque violette).
A vous de voir selon votre ressenti, vous pouvez opter pour un bain tous les deux jours, trois, quatre ou une fois par semaine...en sachant qu'il peut y avoir un effet tiraillement mais avec une vraie action anti germes infectieux et assèchante des lésions, et il est peut-être préférable d'épargner le visage.  

Pour les lésions poitrine et mamelons, il faut impérativement des soutiens gorge 100% coton, et vraiment  les rincer après machine pour éliminer les résidus de lessive (les lave linge ne rincent pas)...action efficace et réelle selon tous les constats de la gente féminine atopique.

Oui aussi, il est préférable d'opter pour un dermocorticoïde sans chlorocrésol.

Pour le visage ne pensez pas DS pour le moment, et limitez vous comme vous le faites a des gestes de soins simples, votre DA n'était pas réellement contrôlée avant votre grossesse et la réactivité immunitaire est longue à se calmer.
Les pâtes à l'eau sont intéressantes sur des petites lésions, mais peuvent parfois se révéler (en fonction du moment) trop asséchante (faites un essai car mieux vaut éviter la première fois un tartinage large notamment sur le visage).

Les crèmes ne sont pas adaptées sur des lésions de DA, elles peuvent avoir un effet ressenti de confort momentané mais elles relancent par la suite un vrai processus inflammatoire (surinfection facilitée et/ou eczéma de contact...), rien ne vous empêche de faire un essai sur une petite zone particulière.
Oui, le SprayZerosinc peut être intéressant...


Et bien évidemment !!! on réduit la vraie réactivité immunitaire= pas d'allergènes du tout, mais aussi et momentanément pas d'aliments riche en histamine, tyramine et histamino-libérateurs...c'est primordial...


Voilà pour ce soir, et courage à vous,


je reste à votre disposition ,
avatar
Jojo
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 154
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: DA et grossesse

Message  stéphanie le Ven 18 Déc - 11:40

Merci beaucoup Jojo pour cette réponse détaillée.
Je vais essayer les bains de permanganate.

Avez vous un avis sur l'argent colloïdal ? Il est présenté comme un antibiotique et antifongique puissant, efficace à la fois sur le staphylo et sur malassezia, ce qui permet de jouer sur les deux tableaux. Pas de toxicité pour la grossesse. Cela paraît presque trop beau, je me méfie des produits miracle. J'essaie, je vous donnerai des nouvelles.

La difficulté avec le "sevrage" du crémage, outre le déconditionnement psychologique, est de gérer cette sécheresse dramatique, même si on sait qu'elle est nécessaire. La peau tire tellement qu'elle craque, saigne et suinte. La pâte à l'eau forme une sorte de protection, mais interdit de sortir de chez soi. Combien de temps doit durer cette phase ?

Quand je lis qu'Atosage et vous êtes parvenus à une peau souple et douce, cela remet toute ma conception de la maladie en cause. J'ai cru toute ma vie que ma peau était "comme ça", pas de bol et que le seul espoir était que l'industrie pharmaceutique sorte une crème encore plus hydratante... La guérison paraît tellement belle.

Pour les allergènes, nous sommes en train de déménager notre chambre vers une pièce plus saine ( humidité et moisissures, et oui, quand on cherche on trouve ), je vais motiver mon chéri pour qu'il arrête de fumer, ou au moins qu'il se douche le soir plutôt que le matin.

Quant aux évictions alimentaires, c'est drôle, mais depuis le début de ma grossesse, je pensais bien faire en réduisant les produits laitiers, et me dirigeais massivement vers les produits à base de soja...les laits végétaux à la noisette....
Et la liste des aliments à proscrire ressemble à une liste de mes aliments préférés : le corps n'a donc pas d"'instinct" en la matière.
Ex de plat adoré et consommé trèèèès régulièrement : rouleaux de printemps (crevettes, cacahuètes, sauce soja !!!) on peut difficilement faire mieux ! Suivis d'un dessert mangue kiwi bien sûr.

Au bout de combien de temps d'éviction le corps est-il débarrassé des allergènes? J'ai lu 3 semaines, 2 jours, les avis divergent...
Pardon pour ma tendance à l'épanchement, c'est tellement agréable de s'adresser à des gens qui vivent la même chose, cela change de la commisération ou de l'incompréhension face à des problèmes de "chochotte" ou de "névrosée".

Merci encore pour la patience et la pédagogie !

Stéphanie

stéphanie
Gratouilleux Débutant
Gratouilleux Débutant

Messages : 2
Date d'inscription : 16/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: DA et grossesse

Message  Jojo le Mar 22 Déc - 14:39

Bonjour Stéphanie,

Pour l'argent colloïdal je n'ai jamais testé et n'ai pas de retour non plus...peut-être qu'Atosage pourra vous en dire plus, je sais qu'il est également utilisé dans des textiles spécialisés...j'avais l'envie de tester à une certaine époque.

Oui ,adulte, on arrive au retour d'une peau douce, cependant on gardera toute notre vie cette faculté à réagir, le plus difficile est de sortir de la réactivité sévère et de normaliser la peau, on y arrive...par la suite tout devient facile à gérer, on peut de temps à autres avoir une petite sécheresse par ci par là...des petits symptômes quand notamment on oubli la prévention rigoureuse vis à vis des allergènes.
Car oui, quand tout va bien, on a tendance à l'oublier cette DA, (ce qui est aussi une vraie liberté) , et à « lâcher » la prévention...mais elle, elle ne nous oublie pas...
SACREE DA !!!

Vous avez bien fait pour les moisissures, si votre mari fume à l'extérieur, il n'y a pas de problèmes.

Concernant l’éviction alimentaire, il faut bien différencier les allergènes majeurs responsable de DA chez l'adulte : légumineuses prioritairement mais aussi à surveiller (poissons, noisettes...)
Il est préférable de pratiquer un éviction totale quand on est en inflammation car le système immunitaire déjà en activité réagit vite (et de voir par la suite), alors qu'au contraire quand notre peau est normalisée avec un système immunitaire au repos vis à vis des allergènes, on tolère de temps à autres une assiette de légumineuses. ..c'est vraiment la quantité qui fait la réaction.

Puis on pense aux aliments riche en tyramine, histamine et histamino-libérateurs qui maintiennent ou aggravent les « processus inflammatoires » sans qu'il ne s'agisse d'allergie.
Cette éviction est provisoire.

Puis le régime de « limitation » de la femme enceinte, qui consiste à préserver le système immunitaire potentiellement « atopique « (sensibilisation, IgE...) de l'enfant.
Il s'agit d'une réduction-prévention et non d'une éviction totale.

La question essentielle (du temps) est de stopper la réactivité immunitaire (qui se fait dans le sens de l'allergie) + tous les processus inflammatoires associés...ce qui peut être long et varie en fonction de l'histoire et des pièges de chacun.
Les processus inflammatoires se maintiennent d'une part même après éviction des allergènes mais aussi avec d'autres facteurs non allergènes. Il faut une bonne période de tranquillité au système immunitaire et à nos « cellules cutanées » pour observer l'amélioration que l'on ressent au fur et à mesure, jusqu'à la réussite.

Oui, vous avez raison, souvent on se dirige vers des produits à base de soja et ou noisettes qui représente un vrai piège pour nous.


A votre disposition,


je souhaite à tous les gratouilleux d'excellentes fêtes.
avatar
Jojo
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 154
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: DA et grossesse

Message  AtoSage le Mar 22 Déc - 14:52

Bonjour Stéphanie,

Je viens de lire votre dernier message.
Oui, il est difficile de faire le choix du bon geste pour aseptiser une peau en poussée.
Le Septivon aseptise sans rendre la peau ultra sèche.
Le permanganate est parfait pour un bain quand le suintement accompagne les lésions.
Oui, l'argent colloïdal est un excellent aeptisant à ajouter à l'eau du bain (demandez la meilleure formule à votre pharmacien).
Localement, la dermatologie classique utilisait du Nitrate d'argent...mais ce produit très efficace laisse la peau noire, couleur qui ne part qu'avec la desquamation naturelle.

Oui, les légumineuses font partie des grands allergènes alimentaires ! (il y a eu focalisation pendant 20 ans sur la cacaouète grillée- au symptôme fortement histaminolibérateur-, alors que l'allergie concerne toutes les légumineuses)...et comme il y a eu la "mode" d'une alimentation végétarienne riche en légumineuses (dont le soja)...
Par contre, chez un nourrisson élévé au biberon, et qui fait une APLV, le lait-substitut au soja hydrolysé "marche" très bien...(exception faite des mamans asiatiques nourries de toffu, sauce soja, cacaouètes...). Là, il y a sensibilisation dès la gestation.

En ce qui concerne les "crémages", bien sûr, il y a le suivi de l'injonction classique, mais aussi, lorsque on est en poussée chronique, il est difficile de discerner le bon du pas-bon.
Impossible de diminuer la charge infectieuse avec les crémages.
Un "voile" d'ABCDerm Change Intensif aide beaucoup.

La guérison de l'atopie, ça n'existe pas. C'est la prévention adaptée aux étapes de la vie qui marche (sur les symptômes).
Ma peau est souple et douce...mais je suis en prévention totale...ce qui permet quelques exceptions.
Le temps d'éviction(s) pour passer de l'allergie à une simple sensibilisation est long : un minimum d'un an.

Bon, à plus Stéphanie,

AtoSage

AtoSage
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 343
Date d'inscription : 12/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: DA et grossesse

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum