Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  M-L le Dim 29 Sep - 19:01

Bonjour à tous,

Mon cher et tendre ayant déclaré depuis 8 mois (et à l'âge de 48 ans) une de ces charmantes affections cutanées avec sécheresse, plaques rouges (paupières, front, sillons nasogéniens) et prurit intense (notamment au petit matin), le tout assorti de ce qui ressemble furieusement à un herpès circiné dans le pli du coude, le diagnostic d'une dermatologue s'est orienté à la simple anamnèse vers une dermite séborrhéique mais la lecture du topic de l'afpada sur la dermatite atopique me stupéfait littéralement au vu des explications présentées qui offrent de nombreuses  similitudes avec son cas et collent si parfaitement à sa symptomatologie  !  
…De cette impression étrange qu’il était soudainement devenu sensible à une multitude d’allergènes déclenchant ces poussées intempestives à cette fameuse « relance » par le sport (il fait du running) aggravant l’état de sa peau, jusqu’à ce possible déclenchement de la DA avec la prise d’Ibuprofène… Bref, je m’interroge sérieusement !  

Quels sont donc les éléments objectifs permettant de distinguer la DA de la DS et d’établir le diagnostic différentiel ???

Et - s’agissant de ce passage mentionnant une activation « de la thyroïde et des corticosurrénales, donnant une pêche d’enfer mais inondant de glucocorticoïdes, avec un effet immunosuppresseur et bascule de la balance immunitaire qui font passer de ladite pêche à l’enfer » - que doit-on en penser lorsqu’un patient a subi une thyroïdectomie totale après cancer (en rémission depuis 12 ans) mais qu’il est bien entendu gavé depuis de Lévothyrox en guise de traitement hormonal substitutif (et freinateur) qui lui donne aussi une pêche d’enfer ! Le Lévothyrox serait-il ici de nature à exacerber ses crises ???

En vous remerciant sincèrement de bien vouloir m’apporter vos lumières.
;-)
M-L

M-L
Gratouilleux Débutant
Gratouilleux Débutant

Messages : 7
Date d'inscription : 29/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  Jojo le Lun 30 Sep - 20:03

Bonjour M-L,

L'ibuprofène peut être déclencheur de symptômes atopiques chez l'adulte atopique "asymptômatique", cela a été le cas chez moi par exemple après  une prescription de quelques semaines pour de migraines qui a entraîné par la suite un symptôme conjonctivite-sinusite sévère...derrière il y a la cortisone per-os pour "déboucher tout ça", le résultat a été le passage final à la  dermatite atopique surinfectée.
Lors de ce basculement du système immunitaire chez l'adulte nouvellement eczémateux, les lésions de DA sont sévères et larges, souvent le visage n'est touché qu'après coup.

Chez votre mari seul le visage est atteint, cela m'amène à penser qu'il s'agit bien d'une dermite séborrhéique et non d'une dermatite atopique.
Est-ce que votre mari à fait de l'eczéma bébé ou enfant?
Est-ce qu'il a des symptômes allergiques connus (asthme, rhinite, conjonctivite) ?
Ce questionnement peut aider à confirmer le diagnostic de la DS.
En cas de doute, rien ne vous empêche de demander un autre avis auprès d'un dermatologue bon clinicien.

La relance de l'inflammation par le sport (sueur irritative et/ou histamino-libération) concerne aussi bien la DA que la DS.

Un autre point important: Une supplémentation trop dosée en Lévothyrox peut induire un prurit important (sans autres symptômes).

Pour une dermite séborrhéique, le traitement est local, classiquement: Imidazolés ou Ciclopirox olamine.
Il est d'ailleurs préférable d'utiliser le shampoing (Ketoderm ou Sebiprox) aussi bien sur la peau que sur le cuir chevelu.
Les crèmes contenant le mêmes actif sont inefficaces voire aggravantes (Est-ce que les composants gras nourrissent le Malassezia furfur?).
En rémission ou bien quand la DS est légère le Gel Nettoyant DS d'Uriage est d'une très bonne aide, il contient du Piroctone Olamine qui est un bon décapant (+cuivre et zinc).

En espérant vous avoir aidé,

à bientôt.


Dernière édition par Jojo le Sam 5 Oct - 11:35, édité 1 fois
avatar
Jojo
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 151
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  tomdu13800 le Lun 30 Sep - 21:06

bonjour je suis actuellement nouveaux sur ce forum (voir ma presentation ^^) et depuis 3 ans j'ai une DS non confirmer par un dermato car assez incompetent bref pour ma part la ds est declencher par l'eau du robinet trop calcaire , stress , fatigue nuit agitée , et pour moi surtout la DS est declencher par une mauvaise alimentation est un probleme pour le foie , voila , pour t'aider a differencier une DS a une DA il y a un forum consacrer a la dermite seborrehique qui est beaucoup plus visiter et eux sauront bien te faire la distinction Smile

http://dermite-seborrheique.forumactif.com/

tomdu13800
Gratouilleux Bavard
Gratouilleux Bavard

Messages : 22
Date d'inscription : 29/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  M-L le Mar 1 Oct - 15:49

Bonjour Jojo et Tom,

Un grand merci pour ces messages qui répondent assez bien à mes interrogations. Les éruptions cutanées peuvent en effet être assez impressionnantes mais restent bien localisées sur le visage, exception faite d’une large plaque arrondie dans le creux du coude mais qui est peut-être sans rapport avec son affection s’il s’agit bien d’un herpès circiné ? (nous avons un chien).

Il n’a pas semble-t-il fait d’eczéma en étant enfant mais présente comme nombre d’entre nous des rhinites saisonnières (voire persistantes) depuis de longues années.
(Le différentiel se ferait donc ici plutôt sur le caractère localisé des lésions).

La piste d’un déclenchement des crises par une eau trop calcaire pourrait être assez pertinente au vu de l’apparition de plaques fréquentes après la toilette matinale ! C’est donc également à tester ces prochains jours (après une multitude de choses déjà expérimentées depuis 8 mois !).

Le traitement tout récemment prescrit par la dermatologue consultée est constitué des crèmes Maxidrol pour les paupières et Locatop sur le reste des lésions durant 8 jours, Aerus en comprimés pendant 1 mois et Rheacalm en guise de crème quotidienne. (Ayant quelque méfiance vis à vis des corticoïdes, les 2 crèmes sus-citées ne verront certainement pas leur tube se vider de sitôt à moins de poussées trop importantes et durables…). Depuis 1 mois, la crème Dexeryl (conseillée par notre fiston carabin) le soulageait grandement et améliorait sensiblement l’état de sa peau. L’anti-histaminique Cetirizine (pris en automédication) avait eu également un effet bénéfique depuis le début de ses crises.

Je prends en tout cas bonne note de l’ensemble des indications données, notamment pour le shampoing qu’il va employer sans tarder et m’en vais donc aller faire un petit tour sur le forum des autres malheureux « gratouilleux » !

(Oserais-je ajouter qu’il me paraît tout de même plus rassurant – malgré leurs caractères communs et leur même incurabilité - de souffrir d’une DS que d‘une DA au vu des difficultés de se prémunir de tant d’allergènes possiblement déclencheurs dans le cas de la dermatite atopique et de l’étendue des zones potentiellement touchées. J’espère donc (et puisque entre deux maux on aimerait tant pouvoir choisir le moindre…) qu’il s’agit bien d’une dermite séborrhéique… même si le chemin à parcourir ne sera pas non plus, hélas ! de tout repos).

En vous remerciant très sincèrement encore et vous souhaitant à tous des trésors de force et de courage.
;-)

Marie-Laure

M-L
Gratouilleux Débutant
Gratouilleux Débutant

Messages : 7
Date d'inscription : 29/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  tomdu13800 le Mar 1 Oct - 18:57

bonsoir marie laure ,
petite precision au niveau de la douche , l'eau etant assez calcaire sa irriterer la peau alors il y a plusieurs solution a ce probleme ou de l'eau micelaire genre sebium h2o ou de l'eau de rose ... ou sinon vous versez du bicarbonate de soude dans le bain pour diminuer le calcaire Smile

_Pour en revenir a la difference entre la DS et la DA la DS se situe ailes du nez , sourcils , front menton et desfois derrieree les oreilles ..

je te rassure la DS est moindre est plus facile a controle car pour ma part j'arriver a la controler avec simplement une alimentation sans gluten et lait et avec de bonne nuit de sommeil et en pommade cicalfate c'est tous , pour le moment ma DS c'est changer en DA au vu de mon logement execrable sans avoir de choix pour le moment je vie avec mais je prefere largement la DS sans inflammation et plutot les ailes du nez rose rouge avec quelque squasmes que une DA est le visage avec d'enorme plaque et ne pas savoir quelle est l'allergene responsable ,

ensuite je m'y connais pas encore tellement pour vraiment te donner vraiment des details precieux ... c'est simplement mon vécu voila a plus

thomas

tomdu13800
Gratouilleux Bavard
Gratouilleux Bavard

Messages : 22
Date d'inscription : 29/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  M-L le Mer 2 Oct - 13:43

Bonjour Tom,
Merci encore pour ces infos et conseils supplémentaires !
Bon courage, surtout, et excellente journée.
;-)

M-L
Gratouilleux Débutant
Gratouilleux Débutant

Messages : 7
Date d'inscription : 29/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  Jojo le Jeu 3 Oct - 19:31

Bonjour à tous,

Pour une dermite séborrhéique je conseillerais plus volontiers des gestes doux: toilettes avec DS gel nettoyant d'Uriage et shampoing sebiprox par ex (visage +cuir chevelu) quand nécessaire, ou shampoing plus doux (Caditar en entretien).
Sur une DS, il serait bête d'enchainer crème sur crème plus dermocorticoïde plus...

Pour l'eau, c'est le PH qui compte, ainsi une eau à PH acide (6 ou moins comme Mont Roucous par ex) en pulvérisation va apporter un soulagement et va freiner le développement des germes infectieux.
Au contraire, la pulvérisation d'une eau thermale possédant un PH basique (>7) va immédiatement "bruler" et faire rougir le visage.


Bonne soirée,

avatar
Jojo
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 151
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  M-L le Jeu 3 Oct - 21:14

Bonsoir Jojo,

Que de précieux conseils et d'informations concrètes et intéressantes sur ces PH de l'eau (dont la méconnaissance nous ferait assurément commettre quelques bêtises grossières !).
Je partage cet avis sur les dermocorticoïdes et pense également qu'il doit être préférable d'avoir recours à des traitements moins agressifs (en l'absence bien sûr de fortes poussées rebelles sur la durée à ces soins de base).

Mille mercis encore pour le partage de ces informations si nécessaires et utiles quand on doit gérer nouvellement et sur le long terme ces fichues maladies !

En vous souhaitant à tous une très belle soirée !
;-)

Marie-Laure

M-L
Gratouilleux Débutant
Gratouilleux Débutant

Messages : 7
Date d'inscription : 29/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  AtoSage le Ven 25 Oct - 10:50

Bonjour Marie-Laure,

Comme le dit le Pr Thomas Bieber, la peau est l'organe qui présente le plus de pathologies.
La DA est le prototype du modèle d'une pathologie complexe qui demande de tout appréhender à la fois.
On y arrive, à condition de commencer par le commencement : comprendre.
Mais, dans tout ça, à l'âge adulte des éruptions diverses amènent bien des confusions.
Votre mari est traité pour une DS et un herpès circiné au plis du coude.
Il est possible qu'il soit atopique...
Le site de l'Afpada ne concerne que la DA.
Quand on y parle des allergènes, il s'agit d'éviter radicalement au quotidien les allergènes majeurs de l'environnement (animaux, moisissures, AA), et de faire attention aux allergènes secondaires et ponctuels (pollens, poussières...).
C'est la charge (l'empilement) des allergènes qui fait la chronicité (+ la mauvaise gestion des gestes de soin).
Le paragraphe sur le ginseng en dit l'effet sur deux glandes hormonales. C'est celui sur les corticosurrénales qui est intéressant et pénalisant : production ++ de cortisone.
Le Lévothyrox est sans rapport avec une DA...à l'exception d'un surdosage qui conduit à un prurit bien connu.

Tous ces échanges sont touts bons pour votre fiston carabin...

Bien à vous Marie-Laure
AtoSage

AtoSage
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 298
Date d'inscription : 12/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  M-L le Ven 25 Oct - 20:24

Bonjour AtoSage et merci très sincèrement pour tous ces éléments complémentaires. Ces fichues pathologies semblent en effet fort complexes et les diagnostics différentiels ne doivent pas être aisés à établir…
Quoi qu’il en soit, l’évitement radical de tous les allergènes est un vrai chemin de croix… (et demeure impossible à mettre en œuvre lorsque, par exemple, la question de se séparer de son chien est absolument i-nen-vi-sa-geable !).
Les crises vont et viennent à la faveur d’on ne sait trop quoi (on a cessé de guerre lasse de se torturer en jouant les apprentis détectives et en suspectant tout et n’importe quoi !), connaissent des accalmies surprenantes durant 10 ou 15 jours parfois puis l’élément déclencheur ou les méchants perturbateurs repointent le bout de leur nez et le spectacle de la mine ravagée bat alors son plein ! (spectacle assez comique d’ailleurs… quelquefois… et il nous arrive d’en rire de bon cœur !).

(Si je vous disais que le fiston carabin (commençant pourtant son internat après ses 6 premières années de médecine…) n’a pensé à une DS qu’après lui avoir soumis mon interrogation suite à mes propres lectures sur le Net, ça vous semblerait sans doute assez navrant ?! (je n’en suis plus là !) mais quand on sait que sa copine (de même promo) n’a guère été plus perspicace que lui sur ce coup, on finit par se dire (avec un brin de philosophie après le sentiment de dépit !) que la médecine est sans doute bien trop vaste et ardue pour pouvoir attendre de nos médecins qu’ils la maîtrisent dans ses innombrables domaines…).

La dermatologue a ensuite confirmé notre hypothèse diagnostique (mais connaissant mieux aujourd’hui le parcours de nos médecins… et oserais-je le dire ? leur absence surprenante d’infaillibilité ?!) , je continue à m’interroger parfois sur l’éventualité d’une DA... ^^ (Les parents des étudiants en médecine en ont souvent vu(es ?) des vertes et des pas mûres durant le cursus de leur progéniture! Et forcément, ça participe un peu à « désacraliser » tout ça !).
;-)

Je vous souhaite une très agréable soirée !

Bien à vous

Marie-Laure

M-L
Gratouilleux Débutant
Gratouilleux Débutant

Messages : 7
Date d'inscription : 29/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  AtoSage le Lun 28 Oct - 15:01

Tout de suite, Marie-Laure, revenons à cette enquiquinante DS et à ses difficultés chez un atopique.
L'inflammation d'une DS fait que la peau perd sa protection "couche cornée".
Elle est alors ouverte à tout les irritants, allergènes de contact et...allergènes de l'atopie en suspension dans l'air dont les protéines de nos animaux domestiques...et vlan ça chauffe !
Et là,... y'a pas de guérison possible (mis à part le fait qu'on ne guérit jamais d'une DS, mais qu'on la contrôle, cette chipie).
Chez Dermagor, un produit est vraiment intéressant : le gel PY-ZN.
Il existe aussi en pain dermatologique, mais n'est pas distribué en France.

On pourrait dire beaucoup sur les études médicales.
Ainsi, la "formation" sur la dermatite atopique occupe-t-elle 2 heures du cursus d'un médecin.
Même me dermatologue en a une formation succincte, et de plus variable en fonction du chef de service.
Puis, les représentants de commerce des industries du cosmétique prennent la relève à longueur d'années en serinant gentiment et à leur profit, le contraire de ce qu'est la physiopathologie et les processus de la DA.

C'est tout pour aujourd'hui !

A la prochaine Marie-Laure...

AtoSage

AtoSage
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 298
Date d'inscription : 12/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  M-L le Jeu 31 Oct - 18:07

Bonjour AtoSage,

Pour le moment - et c’est un bonheur après les épisodes carabinés vécus jusqu’ici ! -, sa DS est bien sous contrôle, grâce notamment (ou du moins je le présume) aux applications quotidiennes de Dexeryl et à l’antihistaminique Aerus.

Avant les toutes premières apparitions des plaques rouges autour des yeux (paupières et cernes), sur le front et les sillons nasogéniens (parfois même sur les côtés du menton), l’état de sa peau connaissait depuis plusieurs semaines une sévère xérose (aggravée d’ailleurs par la sueur au retour de ses footings). L’histoire de sa maladie a donc débuté par ce symptôme d’une peau soudainement très desséchée (et à laquelle nous n’avons sans doute pas prêté suffisamment d’attention à ce moment-là ?). Les crises sont donc intervenues après, sur le terrain propice de cette peau ayant apparemment perdu « sa protection couche cornée », ainsi que vous l’écrivez si pertinemment.

Les manifestations sont aujourd’hui moins spectaculaires depuis l’usage de Dexeryl et la prise quotidienne d’Aerus et surtout, elles s’enrayent plus rapidement. L’application du dermocorticoïde Maxidrol n’a été nécessaire qu’une fois depuis la prescription de la dermatologue et Locatop n'est toujours pas sorti de son emballage (et c’est tant mieux !).

Merci encore de ce conseil sur ce gel de Dermagor qu’il faudra donc aussi que nous testions parmi les soins à mettre en œuvre au cours des prochains mois.

(S’agissant des études de médecine, je vois que le cursus de nos carabins n’a apparemment aucun secret pour vous et je vous imagine donc graviter dans le domaine médical, sans doute ? Il y aurait tant à dire, en effet, sur la qualité de certains enseignements…et tellement d’autres choses sur ces fichues industries du médicament et des cosmétiques !).

;-)

Je vous souhaite une très belle soirée !

M-L

M-L
Gratouilleux Débutant
Gratouilleux Débutant

Messages : 7
Date d'inscription : 29/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  AtoSage le Ven 1 Nov - 9:20

Bonjour Marie-Laure !

...il ne s'agit peut-être pas d'une dermite séborrhéique. En effet, dans le cas d'une DS, les pommades grasses aggravent systématiquement la chose.
L'enquête (qui ne peut que vous appartenir) pensera à une éventuelle exposition à un irritant chimique, à une ventilation asséchante et irritative (air conditionné) auxquels s'associent les gestes de soins malvenus....?

Merci pour votre présence,

AtoSage

AtoSage
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 298
Date d'inscription : 12/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  M-L le Ven 1 Nov - 10:36

Bonjour AtosAge,

La crème Dexeryl étant précisément prescrite pour lutter contre les xéroses dans les dermatites atopiques (mais – et même si cette indication ne figure pas sur la notice - peut-être aussi dans le cas de certaines DS ???), son efficacité indiscutable dans le traitement de sa peau constitue bien ici une des raisons m’ayant conduite à me poser la question d’une DA en lieu et place d’une DS (mais il semble que le diagnostic différentiel ne soit pas si aisé à établir au vu des similitudes entre les deux pathologies dans des cas particuliers). L’amélioration connue depuis la prise d’antihistaminique semble également être en faveur d’une de ces 2 affections.

Aucune exposition à un quelconque irritant chimique ou autres ventilations asséchantes n’est en revanche intervenue dans son cas.

La genèse de la maladie rapportée à notre dermatologue dans les mêmes termes l’a apparemment convaincue d’un diagnostic de DS mais j’ignore quels critères (si toutefois ceux-ci ont bien été envisagés ?) l’ont amenée à ne pas évoquer une éventuelle ou possible DA ? (dont certaines restent apparemment localisées sur le visage).

Une fois encore, tout cela n’est pas simple !… et l’on préfèrerait bien sûr des certitudes à ces éternelles interrogations !

En vous souhaitant un ciel un peu plus lumineux que celui qui nous abrite ici aujourd’hui !
;-)

Marie-Laure

M-L
Gratouilleux Débutant
Gratouilleux Débutant

Messages : 7
Date d'inscription : 29/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  AtoSage le Ven 1 Nov - 11:00

Ah la la...difficile d'échapper aux allégations des industries du cosmétique et à l'aveuglement de certains médecins.
L'histoire de Dexéryl est connue : elle a été créée à la demande d'une dermatologue de St Louis pour hydrater la peau des personnes souffrant d'ichtyose vulgaire.
Très vite le groupe Pierre Fabre à mis au point cette pommade et en a obtenu le remboursement partiel.
Mais...la cible "ichtyose vulgaire" étant très limitée (maladie rare), le marketing-produit a été orienté très très volontairement vers la DA.
Echec thérapeutique avec double raison : présence de graisse de lanoline, et bien sûr aggravation classiques des lésions de DA, pour les raisons que l'on connait.
La formulation a été modifiée, ce qui ne change rien au fait de ne pas l'appliquer sur des lésions de DA. Rappel : les zones sèches sont des lésions.

Chez les z'atopiques eczémateux, lorsque le symptôme ne se situe qu'au niveau du visage, il ne s'agit plus d'une DA.
Il y a soit DS, soit eczéma de contact. Et quelquefois les deux amalgamés.

La DA, ça rend philosophe...ou zinzin !

Bonne journée Marie-Laure,

AtoSage

AtoSage
Gratouilleux Expert
Gratouilleux Expert

Messages : 298
Date d'inscription : 12/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dermatite atopique ou dermite séborrhéique ???

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum